Blog

08nov

Jess, une maman-jardinière inspirante!

JessLorsque je l’ai rencontré la première fois, j’ai été frappée par son savoir-être avec son fils. La relation que cette jeune mère d’à peine 22 ans avait avec son fils était particulièrement frappante. Remplie d’amour avec une bonne dose de ferme-bonté, Jess était à l’écoute de son fils et de ses émotions tout en sachant mettre des limites claires et les respecter. Quelle belle inspiration!

Pourtant, la vie n’avait pas été facile pour Jess. Elle passe ses années de primaire seule dans la cour d’école. Aucun ami à ses côtés pour la défendre ou la supporter contre ses intimidateurs, elle sera victime de violence physique. Pour seul refuge, elle s’investit à la Maison des jeunes de son quartier où elle découvre le théâtre qui, malgré tout, ne sera pas suffisant pour la sortir de la dépression dans laquelle elle plonge à la suite d’un viol collectif. Désespérée et souffrante, elle fait deux tentatives de suicide à 14 ans.

Une suite d’événements tragiques la maintiennent dans un état dépressif pendant plusieurs années. Elle abandonne alors l’idée de faire des études supérieures. Autre deuil.

À peine 18 ans, elle tombe enceinte. Un an après, elle se marie avec le papa de ce beau petit bonhomme qui, enfin, met un peu de lumière dans sa vie. Et, quelques mois plus tard, elle donne naissance à son deuxième fils, Zack en juillet.

Zack le petit ange

Cet automne-là, une énième tuile s’abat sur elle et son petit bonheur tranquille. Par un après-midi de septembre, Zack s’endort pour sa sieste et ne se réveillera plus. Il sera victime de la mort subite du nourrisson. Son mari la quitte 2 mois plus tard et s’en suit diverses procédures pour la garde de son plus vieux.

C’est à cette période qu’elle comprend enfin les raisons de ses sauts d’humeur et de ses dépressions récurrentes. Jess souffre de bipolarité. Un long combat s’en suit pour retrouver l’équilibre émotionnel sans compter qu’elle doit boucler son budget mensuel qui lui laisse 20$ par mois de folies après avoir fait face à ses responsabilités.

4 ans après que la poussière soit retombée, elle et le papa de son fils sont de nouveau capables de se parler dans l’intérêt de leur bout de choux. Ils revisitent leur relation amoureuse et, au fil des mois, ils comprennent que la maladie non diagnostiquée et les comportements qui en découlent avaient été grandement responsables de leurs différents. La flamme se ravive alors.

Depuis, ils ont repris une vie familiale dans un modèle qui leur est propre, en respect des limites de chacun.

Qui aurait cru que, ce que je voyais de lumineux dans les yeux de cette jeune maman était le souffle d’une battante qui avait décidé de s’offrir TOUT ce qu’il y avait de mieux pour elle et son fils avec les moyens qu’elle avait?

Tout est possible!

Voilà quelques-unes des raisons qui nous ont poussées à lui demander de partager son expérience avec vous.

Croyez-vous vraiment que vous ne pouvez pas vous offrir du bonheur et de l’harmonie familiale?

Découvrez pourquoi elle a accepté d’écrire ici ses expériences de parent-jardinier…

7 Commentaires

  • Tout simplement moi, Jess! | Savez-vous planter des choux 8 novembre 2013 à 16 h 22 min

    […] Si vous souhaitez en connaître davantage sur mon parcours personnel, les filles de Savez-vous planter des choux ont fait un excellent résumé de ma vie par ici. […]

    Répondre

  • Julie T. 8 novembre 2013 à 17 h 34 min

    Oulala! Jess, quel courage! Quelle détermination! Quelle source d’inspiration tu es. Merci et bon succès. J’ai bien hâte de lire tes billets.

    Répondre

  • Audrey Gagnon 8 novembre 2013 à 17 h 38 min

    Bravo! J’ai aussi perdue un bébé. C pas facile et ma plus grande fille me pause des question mais jsais pas koi répondre. Ton gars comprend tu?

    Répondre

    • Jess 8 novembre 2013 à 23 h 38 min

      Il y aura éventuellement quelque chose à ce sujet Audrey, mais oui il a finalement comprit. Le chemin pour s’y rendre n’aura pas été évident (c’est un sujet délicat) mais il comprend bien. Il aura 6 ans bientôt donc c’est plus facile à expliquer maintenant que quand c’est arrivé (il n’avait pas tout à fait deux ans.

      Répondre

  • Karine 9 novembre 2013 à 13 h 19 min

    Wow! Je suis sans voix par ce témoignage .. Jess tu as eu un parcours avec plein d’embûches et malgré tout tu as passé au travers. Je te lève mon chapeau! Je suis convaincu que tu seras une inspiration pour d’autres femmes que la vie n’a pas choyée. Karine a été la pour t’outiller mais tout le mérite te revient :-) je te souhaite une longue vie heureuse et plein d’amour

    K

    Répondre

  • Cindy 12 mars 2014 à 10 h 07 min

    C’est quand on li des témoignages comme le tien que l’on se rends compte que notre vie pourrait être pire et que l’on a tous doit au bonheur malgré notre passé! J’ai pour ma part 4 enfants, dépression depuis près de 2 ans et je doute fortement souffrir moi aussi de bipolarité. Il met très difficile de contrôler mes propres émotions donc comment pourrais-je demander a mes ti bout-choux de se contrôler??? Tu es a partir de ce moment mon inspiration! J’espère avoir ton courage et ta persévérance pour reprendre ma vie en main et retrouvé L’HARMONIE FAMILIALE que j’ai perdu il y a déjà quelque temps :)

    Répondre

    • Jessie Buchanan 12 mars 2014 à 11 h 32 min

      Cindy, merci beaucoup, si je peux t’inspirer, c’est exactement ce que je voulais.
      Tout ce qu’il faut pour parvenir à tous tes objectifs au fond, c’est d’être motivée. Dis toi que quand ça va mal, tout peut juste aller mieux. Un peu de positivisme! Et puis, si tu as perdu l’harmonie familiale, c’est qu’elle a déjà fait partie de ta vie, tu vas finir par la retrouver.
      Si tu doute pour ta santé, prends rendez-vous avec ton médecin de famille et demandes un papier de référence pour consulter un spécialiste, car en tant que parent, on s’oublie souvent et malheureusement ça peut affecter les enfants plus qu’on le pense. Dès que tu prendras ta vie en main, je suis persuadée que tes enfants verront des changements positifs et voudront eux aussi en faire partie. Avec de la patience (et pourquoi pas, de bons outils comme on en retrouve sur ce site), tu verras, tu vas finir par reprendre le dessus et la famille s’en sortira pour le mieux.
      Je te souhaite bon courage et merci pour le beau commentaire, ça m’a fait plaisir de lire ça ce matin!!

      Répondre

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Semez et récoltez encore plus en vous abonnant à notre infolettre!

  • contenu exclusif
  • rabais réservés aux membres
  • le tout directement dans votre boîte de réception !